La volatilité !

Les investisseurs actifs, afin de réussir, recherchent un marché volatile avec une tendance claire. L’ATR (Average True Range) est un concept utile pour mesurer la volatilité du marché. L’ATR est une zone de trading dans lequelle évolue généralement un instrument financier. Si un indice a un ATR jour de, disons 100 points, cela signifie qu’il peut facilement bouger dans une zone de 100 points chaque jour.

 Il est essentiel de comprendre la volatilité :

1) la volatilité n’est pas statique, elle évolue dans le temps. Ces évolutions sont souvent importantes.

2) la volatilité diffère d’une unité de temps à une autre.

3) chaque sous-jacent (indices de marché, matières premières…) a une volatilité différente.

Si vous tradez le future d’un sous-jacent qui montre une baisse significative de la volatilité et/ou qui n’a pas de tendance claire, il pourrait être judicieux de changer de produit.

Le tableau ci-dessous contient des données très intéressantes. Il montre que la volatilité n’est pas statique. En effet, la volatilité sur ces marchés a presque doublé sur une période de deux ans. Il montre aussi que les indices n’ont pas tous la même volatilité. Donc il est important de connaître ce que vous tradez ! Tous les indices sont différents.

Futures trading volatilite indices

Le tableau ci-dessous est de nouveau très intéressant. Il compare la volatilité de l’indice allemand DAX sur différentes unités de temps.

Futures trading volatilite indices

Il est absolument essentiel de connaître cette information sur les futures (indices et autres) que vous souhaitez trader. Pourquoi ? Parce que cela vous aidera à déterminer les cours objectif et stop pour vos positions ouvertes. Si vous placez votre stop trop près, l’oscillation naturelle de l’indice vous sortira de position. Si vous tradez, par ex., le future DAX sur une unité de temps de 10 minutes avec des stops à 3 ou 5 points de l’indice, vous serez stoppé inutilement. La plateforme de trading NanoTrader (démo gratuite) permet le trader de spécifier son stop et son objectif en ATR ! P.ex. un stop à 1/4 de l'ATR et l'objectif à 3/4 de l'ATR.

Ne pas prendre en compte l’oscillation naturelle d’un instrument pour placer ses stops est typiquement une erreur de débutant, qui pourrait être évitée avec la connaissance de la volatilité de l’instrument.

Ceux qui veulent trader les futures doivent donc connaitre la volatilité de leur(s) sous-jacent(s) avant de commencer. Ils doivent également régulièrement mesurer la volatilité, en utilisant l'ATR, pour constater si la volatilité de 'leurs futures' monte ou descend.