Article récent

Day-trading à haute probabilité (IV)

La phase latérale (article 3) était relativement facile à maîtriser, mais à présent nous allons aborder une phase du future mini DAX qui n'est pas facile à négocier du tout. En règle générale, la plupart des erreurs ou des séries de pertes dans l'histoire d'un trader se produisent le plus souvent ici. C'est pourquoi il est très important de s'attarder plus longuement sur ces phases "plus difficiles".

Figure 1: future mini DAX, graphique horaire du 21 au 28 mars 2019

future mini DAX, graphique horaire du 21 au 28 mars 2019

Le graphique ainsi que nos deux indicateurs montrent une nette tendance à la baisse dans la partie gauche, mais celle-ci s'est arrêtée les 25 et 26 mars. Le 26 mars, la MME 10 rapide (courbe bleue) croise au-dessus de la MME 20 lente (courbe rouge). Cela pourrait être considéré comme un signal d'achat. Mais ceux qui ne se sont fiés qu'aux indicateurs n'auront pas beaucoup apprécié ce trade, car quelques heures après l'achat, il y a une forte baisse de 100 points.

Le trader ne doit pas prendre de "décisions naïves" fondées exclusivement sur les signaux techniques. Il doit apprendre à "lire le marché". En d'autres termes, il doit apprendre à saisir l'état du marché. Cela n'est pas du tout évident durant les jours suivant la chute (à gauche dans le graphique).

En tout état de cause, le trader doit constater à partir du 25 mars que le mini DAX ne forme plus de creux. Mais cette considération n'est pas suffisante pour prendre la décision d'acheter. La question demeure : quand dois-je acheter et est-ce cette position répond aux critères stricts d'un trading à haute probabilité ? La réponse doit être un " non " retentissant à ce stade. Nous maintenons que le marché ne baisse plus, mais nous n'avons pas eu un signal clair pour un renversement de tendance. Nous constatons également que le marché était incertain dans les jours qui ont suivi le 26 mars. Les indicateurs indiquent une nouvelle tendance à la hausse, mais il est difficile de trouver de vrais signaux. C'est pourquoi, dans une situation de marché incertaine, le conseil est clair : pas de trade.

Figure 2 : future mini DAX, graphique en données de 4 heures, 25 mars au 2 avril 2019

future mini DAX, graphique en données de 4 heures, 25 mars au 2 avril 2019
       

Sur un graphique en données de 4 heures, l'état incertain du marché devient encore plus clair, c'est pourquoi nous recommandons que le trader en tienne toujours compte dans ses considérations. Nous voyons qu'après la chute des cours (à gauche du graphique), le marché est entré dans des "eaux plus calmes" (milieu du graphique). Cette zone plus calme contient cependant des chutes de plus de 100 points. Du 26 mars au 1er avril, on ne sait pas vraiment où va le marché. Il n'y a pas de véritables "signaux d'achat" tels que des bougies de retournement et aucun support ne se met en place. Par conséquent, après avoir analysé le graphique en données de 4 heures, nous nous en tenons à notre conclusion : pas de trade.

 

 

Futures trading